Zones d'activités

L'aménagement des zones d'activités est une composante essentielle de la politique du Pays de l'Hermitage et du Tournonais en matière de développement économique. Les Elus visent trois principaux objectifs : 

  • Favoriser la création d'emplois,
  • Permettre le développement des activités économiques sur le territoire,
  • Augmenter les ressources de la communauté de communes. 


La Communauté de communes aménage 2 types de zones d'activités :

  • Les zones d'importance stratégique pour le développement économique du Pays de l'Hermitage. Il s'agit de zone d'activités ayant une certaine attractivité géographique, permettant l'accueil de projet demandeurs en terme d'espace, de nature industrielle, tertiaire ou commerciale.
  • Les zones de développement local : il s'agit de zones artisanales permettant le maintien et le développement d'activités dans les zones rurales.

Pour information, la communauté de communes est en charge des travaux des voiries via sa compétence « voirie d’intérêt communautaire ».


Les zones intercommunales sont au nombre de 31 dont 2 sont en projet : la ZA de Cheminas et la ZA de Plats.

 

Côté Hermitage

Côté Tournonais

BEAUMONT-MONTEUX

  L’ILE

 

LEMPS

  LA TUILLIERE

CHANOS-CURSON

  LES HAUCHES

 

MAUVES

  ZAE DE LA GARE 

 

LA ROCHE DE GLUN

  L’ILE NEUVE

  LA CROIX DES MARAIS

  LES SERRES

SAINT JEAN DE MUZOLS

  ZAE CESSIEUX

  ZAE LA TUILIERE

  ZAE PONT DU DOUX

  ZAE LA MALADIERE

  ZAE DES ILES

  ZAE DE L’OLIVET 

MERCUROL

  LES FLEURONS

TOURNON

  ZAE CORNILHAC

  ZAE LE BUISSON

  ZAE PETIT MARQUIS

  ZAE PONT DU DOUX

  ZAE ILES FERAY

  ZAE CHAMPAGNE

  ZAE PICHONNIERE

  ZAE ST VINCENT 

TAIN L’HERMITAGE

  LES GRANDS CRUS

  LES LOTS

VION

  ZA VION

  ZI VION

 

 

Fin d'année 2014, les élus Hermitage-Tournonais sont allés visiter l'unité de méthanisation à Cheminas, élément porteur d'idées et de projets pour la collectivité !

 

Contexte
En 2009, la crise laitière place de nombreux éleveurs laitiers dans une alternative sans appel : faire évoluer leur système de production, atteindre l'autonomie alimentaire, diversifier leurs revenus ou disparaître.
8 GAEC ardéchois de polyculture-élevage biologique (conversion récente ou en cours) décident alors de fonder la SARL AGRITEXIA pour porter le premier projet agricole collectif de méthanisation de Rhône-Alpes.
AGRITEXIA met en place 2 unités de méthanisation situées respectivement à Cheminas et Ardoix, pour une puissance totale de 440 kW.

Qu’est-ce qu’une unité de méthanisation ?
La méthanisation de matières organiques aboutit  à la production d’une fraction gazeuse combustible (le biogaz) et de digestat (éléments organiques non dégradés) dont la fraction solide peut être épandue ou compostée, et la fraction liquide, utilisée en remplacement d’engrais chimiques.
La cogénération va alors consister à produire et à utiliser simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir du biogaz au sein de la même installation avec un rendement énergétique global de 85%.

Résultat : les effluents qui étaient jusqu'alors des déchets deviennent une matière première source de revenus et de valeur ajoutée pour les exploitations.

Le projet de la Communauté de communes
Trouvant ce projet intéressant Hermitage-Tournonais Communauté de communes est actuellement en train d’étudier la possibilité de créer une zone artisanale à proximité de cette unité de méthanisation et ainsi favoriser l’implantation d’entreprises pouvant d’appuyer sur les productions d’énergie créées.